Déclaration conjointe de la COSOME et l' EURAC sur le report des élections communales au Burundi

logo_cosome_150
logo_eurac_150

Bujumbura/ Bruxelles, 23 mai 2010

La Coalition de la Société Civile pour le Monitoring Electoral (COSOME) et le Réseau Européen pour l'Afrique Centrale (EurAc) sont préoccupés par le report des élections communales par la CENI pour des raisons techniques au 24 mai 2010 alors qu'elles étaient initialement prévues ce vendredi 21 mai 2010.

Outre que la nouvelle a été annoncée tardivement, jeudi le 20 mai 2010, soit à moins de 10 heures avant le début du scrutin, ce report a affecté le travail de toutes les parties prenantes au processus électoral et risque de bouleverser le reste du calendrier électoral.

Les deux organisations soussignées constatent avec regret que :

  • Certains leaders politiques commencent à tirer des conclusions hâtives sur des velléités de fraude électorale sans preuves suffisantes ou enquêtes réalisées par des institutions habilitées.
  • Des rumeurs sur la distribution d'armes en vue d'actes de sabotage des élections continuent à être répandues sans que des messages d'apaisement ne soient systématiquement adressés à la population.
  • La distribution des cartes d'électeurs a été effectuée dans la précipitation d'où des erreurs ici et là qui ont perturbé les opérations de remise de ces pièces.

Pour toutes ces raisons, les deux organisations soussignées recommandent :

Au Gouvernement

  • De renforcer les mesures de sécurité particulièrement en cette période cruciale.
  • De rassurer davantage la population par des messages d'apaisement face à la manipulation et la désinformation qui désorientent la population.

Aux partis politiques

  • De préparer leurs militants à participer aux scrutins dans le calme et la sérénité.
  • De privilégier l'esprit d'ouverture et de tolérance auprès de leurs membres en les préparant à accepter le verdict des urnes.

A la CENI et ses collaborateurs

  • De tout mettre en œuvre pour respecter le calendrier électoral afin d'éviter des surprises de dernière minute, tout en garantissant la qualité du processus de préparation.

A la population burundaise

  • De ne pas céder à la manipulation et aux rumeurs et d'aller voter dans une atmosphère calme et sereine

A la Communauté internationale

  • De continuer à suivre de près l'évolution du processus électoral au Burundi

Jean-Marie Vianney KAVUMBAGU - Président COSOME
Kris BERWOUTS - Directeur EurAc

 

Informations supplémentaires :
  • Mohamed NIBARUTA, Porte-parole Cosome +257.79310273
  • Donatella ROSTAGNO, Policy Officer EurAc, +257.79968393 ; +32.496074905

 

Deel dit artikel